Myriad Blog 1.3.0 Friday, Aug 17th, 2018 at 06:19am 

Tuesday, Jul 1st, 2014 at 05:03pm
Linux : Dépendances... et cuisine

 
Une utilisatrice de Linux, experte en la matière, nous a fait remarquer que, depuis l'abandon du paquet de compatibilité ia32-libs par les distributions Ubuntu/Mint, il était très difficile, voire impossible,  d'installer Harmony Assistant sur un tel Linux en 64 bits.
 
Harmony est, et compte bien rester, une application 32 bits. Outre le fait qu'une version 64 bits n'amènerait absolument aucun gain de rapidité, de fonctionnalité ou de compacité (au contraire), une migration vers du 64 bits nécessiterait au bas mot plusieurs mois de développement non stop, tout cela pour obtenir au final une application qui fonctionne presque aussi bien qu'avant.
 
Windows ou MacOS permettent de faire fonctionner les applications 32 bits sur les versions 64 bits du système sans que l'utilisateur (ou le programmeur) ne le remarque. Ca fonctionne, et on avait fini par s'y habituer. Et voici qu'arrive Linux.  
 
Pour que l'application fonctionne, il lui faut la version 32 bits des bibliothèque du système qu'elle utilise. Ces bibliothèques, appelées dépendances, ne sont pas installées par défaut, et leur installation, d'après ce que l'utilisatrice Linux nous a dit, pourrait perturber la stabilité du système tout entier, voire le corrompre irrémédiablement.
 
Le tournant que nous avons pris avec ACAM-Winter vise justement à  réduire les dépendances de l'application au strict minimum, de manière a faciliter le processus d'installation.
La version en cours de développement n'a plus besoin, pour fonctionner, que des bibliothèques 32 bits (i386) suivantes :
 
- libc6 : fonctions de bases du programme
- libasound2 : ALSA, le gestionnaire de son
- libx11-6 : X11, l'interfaçage graphique
- libfreetype6 et libfontconfig1 : gestion des polices de caractères
- et probablement libcups2 : gestion des imprimantes
 
Nous essayons encore de réduire.
 
Mais l'utilisatrice nous a fait comprendre que beaucoup de Linuxiens rechigneraient à installer une quelconque application 32 bits sur leur système 64 bits, car le risque de conflit et de problème serait trop important, quel que soit le nombre de dépendances.
 
Cela nous inquiète. Car si cela s'avérait vrai, étant donné que la part des installations 64 bits de Linux ne cesse d'augmenter, cela pourrait assez rapidement remettre en question l'existence même de la version Linux.
by Olivier Guillion
Comments

Comment from Nicou59 Tuesday, Jul 1st, 2014 at 06:59pm
Ah, Linux...
Regardons du côté des gratuits, je dirais Musescore.
J'ai regardé sur leur site et, sauf erreur de ma part, tout doit être en 32 bits aussi pour eux. Vu le nombre de logiciels libres utilisés sur ces systèmes, les distributions devront bien trouver une combine pour que les logiciels 32 bits ne mettent pas la pagaille sur les systèmes 64 bits... et votre travail ne restera peut-être pas vain.  
Je dois dire que, depuis l’avènement de Windows 8 et donc de l'UEFI, la part des utilisateurs de Linux a dû grandement diminuer, du fait de la plus grande  complexité pour procéder à son installation... ce qui est dommage.
Je suis quand même désolé de vous avoir incité lourdement à suivre ce chemin. L'idée du système libre semblait pourtant avoir de beaux jours et garantir une certaine liberté aux utilisateurs, choses dont finalement la plupart des utilisateurs se soucient très peu...  

Comment from Danièl Tuesday, Jul 1st, 2014 at 07:29pm
Des solutions?
Quote:
Mais l'utilisatrice nous a fait comprendre que beaucoup de Linuxiens rechigneraient à installer une quelconque application 32 bits sur leur système 64 bits, car le risque de conflit et de problème serait trop important, quel que soit le nombre de dépendances.
Je vois des suppositions, cela me laisse perplexe...
On peut aller voir multiarch
Amistats, Danièl.

Comment from Tuesday, Jul 1st, 2014 at 08:51pm
(No subject)
Pourquoi Linux et pas Android  
   
 Tablettes Android sont moins chers que, comme  
 Linux et Windows.  
 Tant pis pour la peine


Most recent first
Oldest first

Top of page
Legal information Last update:  (c) Myriad